Accessoires électriques pour les piscines

Les beaux jours sont de retour et avec eux l’envie de profiter d’une piscine hors sol. Toutefois, pour profiter au maximum des plaisirs aquatiques, l’entretien d’une piscine hors sol n’est pas anodin. Pour avoir une eau propre et limpide en permanence, il est inévitable d’y passer du temps à moins de choisir l’un des robots de piscines disponibles qui fera le travail le plus fastidieux à votre place.
De même, à moins d’habiter dans le Sud de la France, il est peu probable que vous puissiez vous baigner en dehors des mois de juillet et août ; là encore, il existe une solution simple et efficace qui consiste à installer une pompe à chaleur pour piscine afin de profiter beaucoup plus longtemps de votre piscine hors sol.

Les robots de piscines électriques
Pour éviter d’avoir à passer des heures à nettoyer le fond et les bords de votre piscine, il est intéressant d’investir dans un robot de piscine électrique qui travaillera à votre place.
Les robots de piscine électriques sont des accessoires fiables et performants. Ils peuvent nettoyer entièrement votre bassin, ligne d’eau comprise. En quelques heures, ils font un nettoyage complet. Il n’est pas nécessaire de brancher de multiples tuyaux ; il suffit de brancher le robot électrique à une prise de courant, de le mettre à l’eau et de le laisser travailler.
Même s’ils sont assez chers, l’investissement est très vite rentabilisé. Il n’y a pas de nettoyage supplémentaire à effectuer puisque les robots sont équipés de filtres intégrés et les déchets ne viennent pas encombrer le filtre principal qui doit donc être nettoyé moins souvent.

Les pompes à chaleur pour piscine
Les pompes à chaleur, ou PAC, permettent de réchauffer l’eau de votre piscine pour vous permettre d’en profiter plus longtemps. L’air extérieur apporte la chaleur nécessaire pour le chauffage de l’eau. Pour choisir sa pompe à chaleur piscine il faut prendre en considération son coefficient de performance et sa puissance. Il est également important de tenir compte du niveau sonore car certaines sont plus bruyantes que d’autres.

La remise en service de la piscine après l’hivernage

La période hivernale est souvent une période où l’on néglige sa piscine. C’est au printemps que l’on retrouve sa piscine hors sol ou enterrée et il va falloir réaliser quelques opérations pour remettre en service cette piscine. Plusieurs procédés peuvent être utilisés pour remettre en service une piscine. Avant de se pencher sur ces procédés, il est important de la remettre en service avant que l’eau tourne.

Tout d’abord, si la piscine a subit un hivernage actif, il n’est pas nécessaire de faire beaucoup d’efforts. Il suffira d’ajuster la durée de filtration puisque vous l’avez laissé en marche ralentie pendant l’hiver. Vous devrez remettre en place les accessoires manquants, nettoyer la piscine et vérifier le pH de l’eau.

Par contre si la piscine a subit un hivernage passif, la remise en service va s’avérer plus compliquée. Après avoir ôté la couverture d’hivernage, il faudra réinstaller la pompe à chaleur piscine ainsi que les filtres et les bouchons de vidange. Lorsqu’il faut enlever les bouchons, il faut également enlever les skimmers afin de bien remplir les tuyauteries d’eau. Une fois cette étape terminée, il faudra s’attaquer à l’entretien du bassin de votre piscine hors sol ou de votre piscine enterrée. Enlever les grosses impuretés avec l’éprouvette pour ensuite passer le balai aspirateur qui va nettoyer le fond du bassin. Le bassin propre, il suffit ensuite de mettre l’eau à niveau et effectuer un traitement à base de chlore avant de relancer le système de filtration pendant plus d’une journée pour l’assainissement de l’eau. Lors de la remise en service, il faut faire attention à la pompe à chaleur piscine car il faudra peut être faire des modifications. Une fois toutes ses étapes réalisées, il faudra vérifier le pH qui doit être compris entre 7 et 7.4.

La venue du printemps permet de prendre soin de la piscine et de bien vérifier que tout fonctionne correctement. Si l’eau de la piscine a viré, il sera sûrement nécessaire de faire plusieurs traitements au chlore et de filtrer l’eau pour qu’elle redevienne utilisable.

Norme électrique NF C15-100

La norme électrique NF C15-100 s’applique à toute installation utilisant la basse tension. Elle établit des règles strictes concernant la protection du réseau électrique et la sécurité des personnes.

Les principales règles liées à la norme électrique NF C15-100 :

Cette norme s’applique lorsque la tension ne dépasse pas 1000 volts pour le courant alternatif et 1500 volts pour le courant continu. Elle assure la facilité de  » gestion, d’usage et d’évolutivité de l’installation  » tel que l’annonce le décret.
En 2002, des modifications sont apportées concernant les bâtiments commerciaux, industriels, les habitations, les lieux publics, etc… et les installations publiques d’éclairage. Le référentiel porte aussi sur les installations situées à l’extérieur tel que bassins, spas, hammams et piscines hors sol. L’ensemble des circuits doit être isolé par des  » dispositifs différentiels à courant résiduel « .
La norme est homologuée par l’AFNOR et s’applique aujourd’hui aux constructions neuves et aux rénovations. Le CONSUEL (organisme officiel d’homologation des installations électriques) délivre l’attestation de conformité uniquement si cette norme est respectée. Des amendements permettent une mise à jour régulière selon les évolutions technologiques et les changements au niveau européen…

La norme électrique NF C15-100 appliquée aux piscines

La norme est particulièrement importante pour les points d’eau tels que cuisines, salles de bain et bassins extérieurs. Des volumes de sécurité sont préconisés pour les piscines enterrées et les piscines hors sol. Selon le volume en question, le matériel électrique est autorisé ou non autorisé. Un appareillage spécifique et des appareils précis doivent être utilisés. La mise en place d’un matériel électrique se trouvant dans un regard accolé à la piscine est également réglementée : l’installation impose un matériau isolant ou une liaison équipotentielle. L’ouverture de l’appareil ne doit s’effectuer qu’avec une clé ou un outil approprié.
La norme est avant tout une référence en matière de sécurité. Elle indique comment installer une pompe à chaleur piscine ou utiliser un robot de piscine sans mettre en péril la vie des intervenants sur le système et des utilisateurs de la piscine. L’électrocution est un risque encore trop présent ; c’est pourquoi une installation professionnelle est conseillée pour la pompe à chaleur piscine et pour tout appareil électrique. De nombreux critères sont à prendre en compte comme la puissance de la pompe selon le volume du bassin. Quant au matériel autonome tel que le robot de piscine, une distance doit être respectée avec le bassin. Projecteurs et luminaires sont soumis à des règles identiques.

Les différents types de piscines hors sols

La piscine hors sol est une solution idéale pour profiter des joies de la baignade en limitant les travaux. Ces piscines sont rapides et faciles à mettre en place et leur coût est nettement inférieur à celui d’une piscine enterrée. Meseo vous propose toute une gamme de piscines hors sol.

Les piscines hors sol en bois
Le bois est un matériau largement utilisé pour la fabrication des piscines hors sol. Il permet d’allier solidité et esthétisme. Le bois est traité pour résister aux intempéries. Ces piscines s’adaptent facilement dans l’environnement et conviennent à tous les styles de maison. Elles se déclinent en diverses dimensions et différentes formes : rectangulaires, carrés, hexagonales ou encore octogonales. En fonction des modèles, ces piscines sont généralement garanties entre 10 et 15 ans.

Les piscines hors sol en acier
Ce matériau est particulièrement intéressant pour sa solidité. Pour bien s’intégrer au jardin, l’acier peut être recouvert d’un revêtement ressemblant par exemple à du bois. Il est possible de trouver des piscines en acier de différentes tailles et de différentes formes : arrondies, rectangulaires, octogonales…

 

 

 
Les piscines hors sol en béton
Ces piscines sont également des produits très fiables et très solide. Leur aspect « imitation bois » permet de bien les intégrer dans un jardin. L’imitation du bois est parfaite et l’utilisation du béton présente l’avantage de limiter certaines contraintes d’entretien. Il est possible de trouver différentes dimensions et formes pour ces piscines.

Les piscines tubulaires
La piscine tubulaire est soutenue par des armatures en métal qui lui donne une bonne stabilité. Il n’est pas obligatoire d’installer cette piscine sur une dalle béton cependant il est important de l’installer sur une surface aplanie et débarrassée des éventuels petits cailloux ou gravillons pour un plus grand confort. Il est éventuellement possible de mettre une bâche en dessous de la piscine pour protéger le liner. Une fois le sol préparé, le montage de ce type de piscine est très rapide. Ces piscines existent en diverses dimensions et diverses formes. Même si elles restent moins esthétiques que les piscines en bois, ces piscines sont idéales pour les petits budgets.

Votre choix de piscine se fera donc selon vos goûts, votre future utilisation et votre budget. Meseo vous propose de nombreux modèles avec un choix de formes, de dimensions et de matériaux.

Avantages des piscines hors sols

En version hors sol, gonflables, souples, en résine, en bois ou en acier, proposées sous de multiples formes, les piscines hors sol permettent de profiter de l’été et de passer d’agréables moments en famille en offrant des avantages non négligeables.

Une installation facile et rapide
La mise en place d’une piscine hors sol ne nécessite aucune compétence particulière en bricolage si ce n’est, dans certains cas, d’un minimum de connaissances techniques. Deux personnes pourront monter une piscine en bois en une journée avec patience, rigueur et méthode. Livrées en kits composés de pièces de grandes tailles, elles sont accompagnées de conseils de montage, sous forme de livret ou CD, généralement très clairs et permettant à tous de venir à bout du montage sans problème.

Une meilleure sécurité
Les piscines non enterrées offrent l’avantage d’être plus sécurisées pour les enfants en bas âge ou très jeunes qui ne pourront pas tomber accidentellement dans le bassin. Les règles de prudence élémentaires conseillent seulement d’enlever l’échelle, seul moyen d’accès dans l’eau pour les tout-petits. (Cependant bien que couverture ou barrière de sécurité ne soient pas obligatoires pour ce type de piscine, il est toujours bienvenu d’en prévoir l’installation et de ne jamais laisser un enfant sans surveillance).

Absence de lourds travaux de terrassement et de contraintes administratives
Eviter les gros travaux de terrassement est un avantage indéniable pour ceux qui ne veulent pas voir défigurer leur jardin ou qui ne souhaitent pas engager de frais importants dans des travaux de terrassement lourds et coûteux. La mise en place d’une dalle de béton pour aplanir la surface et installer la piscine bien à plat sera tout au plus nécessaire.

L’obtention d’un permis de construire n’étant pas exigée, la piscine pourra être installée rapidement et sans autorisation préalable.

Possibilité de transférer l’installation
L’installation d’une piscine en modèle hors sol peut être une solution transitoire avant d’envisager la construction d’une structure définitive plus coûteuse, enterrée et aménagée.
Elle sera facilement démontée et transférée lors d’un déménagement, cédée ou vendue pour laisser place à une autre piscine à la faveur d’un nouveau réaménagement paysager.

Prix abordable
Ces modèles de piscines affichent des prix raisonnables, adaptés aux budgets modestes. Proposés en bois ils varient entre 1000 et 10000 € en fonction de la taille. En acier, les prix s’étalent entre 700 et 2500 €.
Les piscines les plus économiques sont les modèles autoportés, souples et gonflables, entre 200 et 500 € mais nécessitent l’aménagement d’une dalle de béton à la base.

Pas de supplément en taxe foncière
Le côté démontable de ces piscines exempte leur propriétaire d’un supplément de taxe foncière, ce qui n’est pas le cas avec les modèles enterrés et construits en dur.
Avec les économies réalisées…..

Les économies réalisées avec l’installation d’une piscine hors sol peuvent permettre de l’équiper d’une pompe à chaleur piscine pour chauffer l’eau dès les premiers beaux jours et de profiter beaucoup plus longtemps des joies de la baignade. Il existe des pompes à chaleur piscine adaptées à toutes les tailles de bassins à partir de 1300 €.

La déshumidification d’une piscine : une action durable et saine

Les piscines d’intérieur, sous abri ou couvertes (la plus grande partie de l’année) ont toutes besoin d’une déshumidification afin d’éviter les mauvaises surprises. Qu’il s’agisse d’une piscine hors sol ou enterrée, l’utilisation de ce système est vivement recommandé pour faire baisser un taux d’humidité naturellement trop élevé qui devient nuisible au bassin, à son environnement et à la santé des baigneurs. Votre bassin est équipé de robot de piscine, de pompe de nettoyage, mais avez vous pensez au déshumidificateur?

La déshumidification, pour un air sain :

Entreprendre l’installation d’un déshumidificateur permet d’une part d’assurer une longue vie au bâti de votre piscine : éviter l’apparition de moisissures, ne pas dégrader la pièce ou l’abri.
Outre les désagréments visuels et matériaux, le déshumidificateur agit aussi pour le bien être de ceux qui fréquentent la pièce. Il assure une hygiène saine au sein du bâti : l’oxygène est renouvelé pour ne pas devenir impropre à la respiration. Le déshumidificateur agit également sur l’odeur dégagée dans la pièce qui est alors parfaitement respirable.
Autour d’une piscine, on pense en priorité aux systèmes de sécurité pour protéger les plus jeunes (alarmes, bouées…). On pense aussi à l’hygiène de l’eau (traitement, nettoyage avec robot de piscine…) mais on oublie souvent de traiter la qualité de l’air environnant. La déshumidification permet avant tout de maintenir un air respirable et sain. Le taux d’humidité recommandé dans une pièce avec piscine intérieure est d’environ 70%. On parle alors d’hygrométrie (humidité de l’air). Au dessus de ce taux, l’air devient dangereux pour la santé, oppressant, parfois même irrespirable.

La déshumidification, comment ça fonctionne ?

Il s’agit d’un système de récupération de chaleur, dont le principe de fonctionnement est le suivant :

  • Aspiration de l’air humide contenu dans la pièce ou l’abri, par le biais d’un ventilateur
  • Refroidissement de l’air aspiré
  • Passage dans un condenseur pour filtration de l’air
  • Réchauffement de l’air
  • Rejet de l’air dans la pièce ou l’abri

Il existe également plusieurs installations types de déshumidification. Les plus courantes sont :

  • La déshumidification mural ou d’ambiance : cette installation est représentée par une boite de forme rectangulaire, à installer aux alentours du bassin.
  • La déshumidification encastrable : cette installation respecte des distances précises entre le bassin et les murs pour être efficace.
  • La déshumidification en gaine : cette installation demande la pose de plusieurs grilles aux murs, grilles qui entrent ensuite dans le principe de fonctionnement
  • Une centrale de déshumidification : spécialement conçue pour de très grands bassins

Les différents déshumidificateurs peuvent également être équipés (en option) d’un chauffage pour l’air déshumidifié ensuite rejeté dans le bâti ou l’abri de la piscine hors sol ou creusée.

Noyade en piscine : les gestes qui sauvent

Confronté à un accident, notamment d’un proche, il n’est jamais facile de savoir comment réagir. Les premiers gestes de secours sont pourtant essentiels. A l’arrivée des beaux jours, les piscines hors sol et classiques sont à nouveau remplies. C’est aussi le moment de l’année où les noyades sont les plus courantes, d’autant que la sécurité piscine n’est pas toujours respectée. Pour éviter le pire, apprenez les gestes qui sauvent.

La noyade en piscine

Les enfants sont les plus vulnérables, ils ont tendance à échapper facilement à la vigilance des adultes. On estime à près de 1200, le nombre de noyades annuelles tous confondus (piscines, mer, rivière, etc.).

La noyade est causée par l’irruption d’eau dans les poumons. La respiration est alors bloquée, ce qui peut provoquer un décès par suffocation.

Les gestes qui sauvent

La première chose à faire reste bien sûr de tenter de sortir la victime de l’eau (en plongeant soi-même dans les piscines hors sol par exemple, ou à l’aide d’une bouée). Il sera plus facile d’intervenir sur le sol, et de garantir une meilleure sécurité hors piscine.

Quand la victime est à nouveau sur la terre ferme, vérifiez sa respiration.

Si elle respire correctement, mettez-la en position latérale de sécurité. La PLS permet d’éviter tout risque d’étouffement. Vous pouvez maintenant appeler le SAMU (15) ou les pompiers (18). En attendant, l’arrivée des secours, restez auprès de la victime, et essayez de garder un contact avec elle.

Si la personne ne respire plus, vous devrez effectuer un bouche-à-bouche. Assurez-vous cependant d’appeler en parallèle les secours, ou de les faire appeler par un tiers.

Pour réussir votre bouche-à-bouche, respectez quelques principes de base :

  • Sur une victime adulte, penchez la tête vers l’arrière, et soulevez son menton. Gardez une main sur le front, et pincez en même temps le nez avec votre pouce et votre index. Maintenez votre insufflation pendant une seconde environ.
  • Chez un nourrisson, ne pincez pas les narines, mais insufflez directement à la fois dans sa bouche et dans son nez. Enfin, si le cœur ne bat plus, effectuez un massage cardiaque avec une insufflation pour cinq compressions sur un enfant, ou deux insufflations pour toute personne de plus de 8 ans.

Mesures de sécurité pour éviter les risques de noyade

La baignade doit rester un plaisir. Pour écarter tout risque de noyade, il convient de respecter certaines conditions de sécurité autour du bassin mais également à l’intérieur.

– Pour sécuriser une piscine hors sol ou une piscine creusée, il faut impérativement l’équiper d’un système de protection extérieure. Cet équipement est désormais obligatoire. On recense différents types de protections fixes ou démontables :

o Des barrières en dur (bois, PCV, inox acier, aluminium)
o Des clôtures souples (filet, grillage)
o Des barrières pleines (verre, plexiglas)

Chaque piscine hors sol ou creusée peut facilement trouver une protection conforme et convenable.

Une fois que l’accès à la piscine est protégé, il convient bien sûr de protéger son enfant. Pour ce faire, on utilise des accessoires piscines classiques et fiables, en adéquation avec l’âge et la taille de l’enfant :

o Bouée ronde : à porter autour de la taille
o Brassards : à placer sur chaque bras

Avec cet équipement, il est indispensable de vérifier fréquemment que le brassard ou la bouée sont correctement gonflés et adaptés au poids de l’enfant. Les normes européennes et françaises ont renforcées les indications et les notices consultables sur les emballages.

– La protection de l’accès à la baignade et la sécurité de l’enfant sont donc les premiers réflexes à avoir. Mais ensuite, il convient de multiplier les mesures de sécurité pour évincer davantage les risques de noyade. Les alarmes de piscine sont elles aussi obligatoires pour les piscines creusées. Il en existe plusieurs sortes :

o Alarme à détection de chute : tout poids plongé dans l’eau est détecté par l’alarme qui retentit pour prévenir d’une chute anormale dans le bassin.
o Alarme bracelet : l’enfant porte un bracelet autour du poignet. Si le bracelet est plongé dans l’eau, l’alarme retentit.
o Alarme de périmètre à infra rouge : une barrière invisible d’infra rouge est placée autour du bassin. Dés que la barrière est franchie, la sirène intervient.
o Alarme de détection par sonar : à l’aide de capteurs placés à divers endroits d’accès de la piscine, l’alarme détecte les mouvements anormaux et se déclenche.

Obligatoire depuis plusieurs années, une alarme de protection dans le bassin est un des atouts sécurité pour un été en toute sécurité.

– Une piscine inutilisée pendant plusieurs jours peut être couverte. Cette mesure de sécurité est à envisager, associée bien évidemment à une alarme sonore de piscine. Il existe plusieurs types de couvertures de bassin, selon la forme et la taille de la piscine:

o Couverture à filet opaque : elle s’étend d’un bout à l’autre du bassin.
o Couverture rigide : elle permet un abri en dur (plexiglas ou PVC) sur la longueur.
o Couverture automatique : elle se déclenche à l’aide d’une télécommande.

 

Malgré toutes ces précautions, installations et accessoires piscines, la présence et la surveillance d’un adulte durant la baignade d’un enfant, restent les moyens les plus sûrs pour prévenir tout risque de noyade et d’accident.

Comment sécurisé votre piscine

Dès le retour du beau temps, les propriétaires de piscine ont envie de remplir le bassin pour en profiter au maximum. Mais la piscine attire aussi les petits enfants, même ceux qui ne savent pas nager.
Depuis 2004, le législateur oblige les propriétaires de piscine à utiliser des moyens pour sécuriser leur bassin et empêcher ainsi les risques de noyade.

Ces dispositions concernent les piscines privées de plein air qui sont complètement ou partiellement enterrées. La loi s’applique donc aux piscines familiales, celles des hôtels, des gîtes ruraux ou des campings.
La piscine hors sol échappe à ces obligations alors que le danger existe également.

La sécurité piscine est assurée par 4 dispositifs : les barrières, les couvertures, les abris et les alarmes mais la première mesure pour une piscine hors sol est de choisir une échelle d’accès sécurisée.
Lorsque la loi est applicable, un seul dispositif est obligatoire mais le propriétaire peut cumuler une alarme à un autre moyen pour optimiser la sécurité et peut évidemment sécuriser une piscine hors sol avec ces dispositifs.

La barrière de protection doit empêcher un enfant de moins de 5 ans d’accéder seul à la piscine. Sa hauteur minimale est de 1,10 mètre et le portillon doit être muni d’un système de verrouillage suffisamment difficile à ouvrir par un enfant. S’il existe des barrières simples en divers matériaux, il existe aussi des barrières plus décoratives qui s’harmonisent à la forme de la piscine et à l’environnement.

La couverture de sécurité est une bâche posée ou déroulée au-dessus de la surface de l’eau. Elle empêche un enfant d’atteindre l’eau et doit légalement supporter le poids d’un adulte qui la franchirait pour une raison ou l’autre. Il existe de simples bâches à étendre et fixer manuellement mais il existe aussi des couvertures qui se déploient grâce à une télécommande dont certains modèles utilisent l’énergie solaire pour fonctionner.

Les abris de piscine sont des structures légères qui couvrent le bassin et le rende inaccessible lorsque l’abri est fermé. Légère et transparente, cette structure permet en plus de profiter de la piscine en dehors de l’été.

L’alarme, dernier dispositif de sécurité piscine proposé, détecte la présence d’une personne sur toute la surface du bassin ou sa périphérie. Un signal sonore alerte de la présence détectée.

A l’heure de la baignade, la surveillance des petits enfants par un adulte reste néanmoins le seul moyen d’assurer la sécurité piscine.

Installation rapide d’un filtre pour piscine

Voici une vidéo qui montre comment il est facile d’installer tout un bloc de filtration pour une piscine. Il suffit d’avoir une alimentation 220v et un disjoncteur de 30mA. Comme vous pourrez le constater, il n’y a pas besoin d’effectuer des travaux pour mettre en place un système de fixation. Le bloc s’emboite naturellement dans l’espace prévu.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.